L’approche artistique des personnes âgées

Kiribil, grâce à une démarche artistique basée sur le sensible, part d’une véritable envie de partager émotions et perceptions avec les personnes âgées dépendantes; afin que l’art participe à leur épanouissement quotidien, à leur liberté de s’ouvrir et de se livrer, à leur désir de vivre dans le partage.

Considérant les personnes âgées dépendantes comme des personnes dignes d’une offre artistique de qualité, la démarche de Kiribil se concentre sur un objectif : les rendre créateurs, en parcourant ensemble un chemin artistique aux formes multiples, un voyage créatif. La démarche ne consiste pas nécessairement à les mettre en scène.

La conception et le déroulement d’un projet suit un programme précis de rencontres. Il est le fruit d’un travail de fond avec l’équipe soignante et les résidents. L’étalement des actions dans le temps répond à la conviction qu’un projet doit être vécu sur la durée afin qu’art et culture s’inscrivent dans la vie quotidienne de l’établissement et des résidents.

Les différentes phases d’un projet :

Étape 1 : Élaboration du projet artistique avec l’équipe de professionnels.

Étape 2 : Mise en place de rencontres avec les résidents : se connaitre, créer de la sympathie partagée, de la confiance.

Étape 3 : Les ateliers en amont, la résidence immersive, avec un temps fort : la restitution.

Étape 4 : La continuité par des ateliers mensuels et vers une continuité relayée.

Démarche artistique et philosophie de la compagnie Kiribil :

Parler artistiquement aux personnes âgées dépendantes, c’est aller les chercher dans leurs singularités, les éveiller à l’art, grâce à des esthétiques et des outils qui touchent au sensible : improvisations, lectures, dessins, musique, chant et danse.

Chaque projet est donc un projet en soi, unique, répondant à la demande d’une équipe soignante, incluant l’ensemble du personnel et des professionnels du secteur médico-social, garants de la cohérence entre la proposition artistique et les objectifs de la structure.

La langue maternelle de la compagnie Kiribil est la langue basque. De par ses voyages et ses expériences, elle a pu explorer et développer de nouveaux langages, par exemple avec les personnes atteintes d’Alzheimer, qui passent par une relation sensorielle, sensuelle et intime, une relation par le toucher, toujours dans le respect de leur dignité, qui permet d’entrer en contact avec elles, de réveiller quelque chose en elles, de les sortir de l’isolement.

La compagnie propose donc, via l’art et la poésie, et via tous les langages, une parenthèse poétique dans laquelle chacun est acteur d’une œuvre commune et éphémère.

Publicités