L’approche artistique des tout-petits

De par l’expérience acquise au cours des dernières années auprès des tout-petits en crèche, la Cie Kiribil base son travail sur les principes suivants :

Une vraie proposition artistique :
Ses spectacles partent d’une véritable envie de faire entrer l’Art dans les crèches.
Tous les spectacles supposent une recherche et un travail artistique profond.
Chaque création met au moins deux ans à voir le jour.
Il ne s’agit en aucun cas d’animations pour enfants, mais bien de propositions artistiques.
Le maître mot des créations de la Cie est ÉMOTIONS : vibrer avec le public, autant avec les enfants qu’avec les adultes accompagnants.
La langue maternelle de la Cie est la langue basque.
De par ses voyages, elle a pu explorer l’arabe et l’anglais au Liban, l’espagnol et le français, et se rendre compte que la langue n’est pas une barrière pour l’enfant, mais une ouverture aux nouveaux mondes.

Une immersion artistique en amont dans les lieux de vie des petits :
Cette approche et mise en confiance s’établit entre les artistes et les enfants, sans aucune parole ni communication ordinaire, en amont de la représentation.
Cette immersion consiste en  :
des consignes orales et/ou écrites aux adultes professionnels, quant à l’accompagnement du tout-petit au spectacle,
un échauffement corporel de l’artiste, au contact des enfants et de leur environnement, puis par l’échauffement du musicien.

L’espace scénique se crée à vue :
Avec des tout-petits, il est irrespectueux, voire dangereux de leur imposer un espace scénique préparé et mis en place en amont.
Il y a juste une délimitation bien marquée, avec une séparation de l’espace scénique et le public.
Une fois tous installés, la scénographie se met en place et se crée petit à petit, devant eux, à vue.

Un jeu à l’écoute :
De multiples paramètres peuvent perturber les petits : une fatigue, la faim, des écarts d’âge importants, le sommeil, l’assise….
Les artistes doivent être dans un état d’éveil et d’hyper-sensibilité, de manière à être totalement réceptifs, à réagir et réajuster, à improviser, en fonction des ressentis et des réactions du public.

Un temps d’échange :
Le temps d’une demi-heure environ, les enfants sont spectateurs.
À la fin du spectacle, leur est offerte la possibilité de venir toucher, bouger, utiliser, déplacer, goûter…. ce avec quoi les artistes ont joué, ce qui leur ont fait peur, ce qu’ils ont préféré….
C’est aussi le moment pour les artistes d’échanger avec les adultes et les enfants sur leurs ressentis du spectacle.

La Compagnie Kiribil a la chance d’être accueillie dans les structures dédiées à la petite enfance pour créer et construire, petit à petit, ses spectacles, lors de résidences de création in situ.
Les créations, dès les prémisses, se font de ce fait en lien avec les enfants et les professionnel.le.s qui les entourent et sont ajustées tout au long de ces échanges précieux.

Publicités