Recherche action artistique

LA RECHERCHE ACTION ARTISTIQUE

L’approche artistique des tout-petits :

De par l’expérience acquise au cours des dernières années auprès des tout-petits en crèche, la Cie Kiribil base son travail sur les principes suivants :

– une vraie proposition artistique
– une immersion artistique en amont dans les lieux de vie des petits
– un espace scénique se crée à vue
– un jeu à l’écoute
– un temps d’échange

L’approche artistique des personnes âgées dépendantes et démentes :

À partir de l’approche artistique développée auprès des tout-petits, la Compagnie Kiribil a pris conscience qu’elle avait développé des outils permettant de proposer des projets à un autre public, aux spécificités tout aussi importantes : les personnes âgées dépendantes et démentes.

L’approche artistique de nouveaux publics, éloignes de l’offre culturelle : 

A la lumière des enseignements de ses précédentes expériences, Kiribil a pris le temps d’écrire son projet artistique et a commencé à modéliser sa méthodologie de recherche action.

Celle-ci, petit à petit plus visible, permet d’aller à la rencontre de nouveaux publics, toujours autant éloignés de l’offre culturelle.

LES PRINCIPES DE LA RECHERCHE ACTION ARTISTIQUE ET DE SON CARACTÈRE INNOVANT :

Les principes de la recherche action artistique pourraient être résumés ainsi : Construire des projets uniques, sur mesure, en se basant sur les envies et demandes des interlocuteurs. Cela signifie, de manière plus précise :

  • S’adapter à toute situation et être en capacité de faire évoluer les propositions artistiques en fonction des publics, de leur spécificité et de leur sensibilité. Se mettre en situation d’ expérimentation permanente.
  • Intégrer l’ensemble des partenaires dans la même démarche : un projet artistique commun et évolutif pour un mieux être commun (artistes, enfants, résidents, professionnels).

La démarche de recherche-action artistique permet de changer de paradigme sur différentes conceptions et pratiques, et présente en ce sens un caractère éminemment innovant d’un point de vue social :

  1. Le fond: faire bouger les lignes sur la conception de ce que sont l’art et la culture soit une volonté de désacraliser l’acte de créer.
  2. La temporalité : prendre le temps d’asseoir les projets et valoriser ces temps de préparation.
  3. Une co-construction systématique pour des projets cousus-main et participatifs.
  4. La question de la trace, de l’impact sociétal : formaliser des temps de recherche et des outils méthodologiques de mesure inexistants à ce jour et partager cette expérience.